L'église Saint-Denis s'élève, isolée, à l'écart du village de Lichères. Au 12e siècle, un prieuré dépendant de l'abbaye bénédictine de Charroux (Vienne) est attesté en ce lieu. L'église est vraisemblablement construite à partir des années 1130.

L'édifice est gravement endommagé en 1762 lors de l'effondrement du clocher. Le bras nord du transept et le mur nord de la nef étant très altérés, un mur aveugle est sommairement reconstruit. Les voûtes de la nef et de la croisée du transept, partiellement détruites, sont remplacées par une charpente.

Au début du 20e siècle, entre 1907 et 1909, une importante restauration est menée sur l'église. Le mur nord de la nef et le bras nord du transept sont reconstruits à l'identique des élévations sud. Ces travaux ont permis de restituer le plan d'origine de l'édifice roman.

La nef, aujourd'hui couverte en lambris, est composée d'un vaisseau central et de deux collatéraux sensiblement de même hauteur. Elle conduit vers les parties orientales de l'église, particulièrement développées. Les bras du transept sont chacun dotés de deux chapelles contiguës, l'une de plan demi-circulaire, la seconde de plan carré. Le profond chœur, voûté en cul de four, est éclairé par cinq baies. La nef et le chœur présentent deux types de chapiteaux sculptés. Dans la nef, les corbeilles sont lisses, les angles étant occupés par des volutes ou des palmettes. Dans le choeur et dans les chapelles du bras sud du transept, les corbeilles sont agrémentées de feuillages, parfois entremêlés d'animaux, que l'on retrouve souvent en Angoumois.

Extérieurement, deux parties de l'édifice ont reçu un décor sculpté : le chevet, animé par une arcature aveugle aux chapiteaux décorés de feuillages ou d'animaux, et la façade. Celle-ci est épaulée par quatre contreforts plats délimitant une large travée centrale et deux étroites travées latérales. Le portail ouvre au centre du rez-de-chaussée. Il comprend une voussure abritant un tympan, composition rare en Angoumois, en Poitou et en Saintonge. Ce tympan est orné de l'Agneau, symbole du Christ, entouré d'une mandorle circulaire portée par deux anges. Derrière les anges, deux personnages en buste ponctuent la scène. La voussure, quant à elle, est ornée de souples rinceaux entremêlés d'animaux.

Photographies : © Région Poitou-Charentes, inventaire général du patrimoine culturel, C. Rome, 2012.